LECTURE D'IMAGE

Tous les mois, les ateliers du serpent sata vous proposent la lecture d'une image égyptienne...

Un roi-griffon...

 

 

Le pectoral de la princesse Mereret a été retrouvé avec d'autres bijoux dans sa tombe de Dachour situé en Moyenne Égypte. Il date du règne du roi Sésostris III qui vécut au Moyen Empire à la XIIème dynastie. Conservé au musée du Caire, il mesure 6 centimètres de haut sur 8,5 de large et est réalisé à l'aide de la technique dite du cloisonné, en or et pierres semi-précieuses (cornaline, turquoise, lapis-lazuli et améthyste). Dans un cadre architectural s'apparentant à une chapelle, se composant en haut d'une corniche à gorge, sur les côtés de colonnettes végétales et en bas d'une bande de rectangles colorés, sa composition est parfaitement symétrique. Au centre de la représentation se trouve un cartouche royal renfermant le nom de couronnement de Sésostris III, à savoir Kha-kaou-Rê. Ce dernier est surmonté d'un vautour aux ailes déployées, probablement l'image de la déesse Nekhbet, enserrant deux anneaux chen. De part et d'autre de ce motif central se trouve l'image dédoublé d'un être hybride avec une tête de faucon et un corps de lion, ailé. Ce monstre -au sens étymologique du terme- porte au front un uraeus alors qu'un contrepoids retombe sur sa nuque. Il est coiffé d'une double paires de cornes - l'une horizontale et torsadée est de couleur bleue alors que l'autre, recourbée vers le haut, est rouge - et de deux hautes plumes de faucon. Cet animal fantastique, qui s'apparente à un griffon, est debout et actif : il maîtrise de ses pattes antérieures un ennemi et en piétine un autre de l'une de ses pattes postérieures. Le griffon est ici une image du roi en tant qu'entité divine, dans une variante de la scène dite du massacre des ennemis, scène classique du répertoire iconographique royal de l'ancienne Égypte.